Pocheuse :
Brosse à patine en soies de porc qui sert à polir les finitions ou estomper une patine.

Couche d’impression ou sous couche:
Couche appliquée directement sur un support absorbant (bois, plâtre, ciment, etc.) évitant la formation ultérieure d’embus dont le rôle est d’assurer un parfait accrochage de la couche suivante.

Dorure :
La dorure à la feuille : les feuilles de métal (or, argent, cuivre) sont déposées sur la surface à dorer à l’aide d’un pinceau. Le support est préparé à la mixtion (à l’eau ou à l’huile). Une fois les feuilles collées, l’excédent est épousseté avec un pinceau doux.

Egrenage :
Dans la préparation des supports, opération ayant pour objet l’enlèvement des petits reliefs qui subsistent sur le mur. L’égrainage est aussi associé à l’ouverture des fissures, afin de préparer le support au rebouchage à l’enduit. Cette opération est toujours suivie d’un époussetage.

Enduisage :
Application d’enduit destinée à corriger les défauts de surface de façon complète et continue pour que les interventions suivantes se fasse sur une surface plane et uniforme. L’enduisage sur un support abîmé s’effectue en deux passe d’enduit gros (pour rattraper les défauts de niveau) puis en deux passes d’enduit fin (pour égaliser et finaliser). L’enduisage sur un support en bon état et ne nécessitant que peu de rattrapage sera uniquement effectué en deux passes d’enduit fin. Un ponçage entre chaque passe est nécessaire pour parvenir à un état de surface bien lisse.

Jus:
Mélange de pigments et de liants. Il est utilisé pour la réalisation de nombreuses patines à l’eau. Un jus garde généralement une grande transparence. Pour la peinture à l’huile, on emploiera le terme « glacis ».

Epoussetage :
A pour but de faire disparaître du support les poussières. Il constitue un complément de l’égrenage. Il s’exécute exclusivement sur fond sec, à la brosse à épousseter.

Fausses moulures :
Les fausses moulures sont une technique de patine, imitant au moyen des glacis employés des moulures avec leurs creux et leurs reliefs. Elles s’effectuent pour les moulures droite avec une règle à filets.

Glacis :
Mélange de pigments et de liants. Il est utilisé pour la réalisation de nombreuses patines à l’huile. Un glacis garde généralement une grande transparence. Pour la peinture acrylique, on emploiera le terme « jus ».

Gomme laque :
Résine sécrétée par des insectes vivant sur certains arbres, soluble dans l’alcool et utilisée notamment comme vernis.

Nuance :
Intensité, degré plus ou moins fort que peut prendre une même couleur. Nuance claire, sombre, foncée, lumineuse…

Passe :
Faire une passe d’enduit consiste à enduire totalement le support. Certaines techniques demandent une, deux ou trois passes.

Patine :
En décoration, la patine consiste en l’application d’un glacis ou d’un jus sur un support déjà préparé. Le glacis joue sur la transparence et sur la profondeur des couleurs. La patine peut par exemple souligner des moulures, ou faire ressortir des ornements, mais elle peut également être appliquée sur des murs entiers et ainsi leur donner un effet particulier. Elle s’utilise également pour teinter légèrement, ou vieillir.

Pochoir :
Technique qui consiste à déposer de la peinture à l’intérieur d’une forme prédécoupée dans une feuille de carton ou de métal. L’image ainsi obtenue peut être reproduite à un grand nombre d’exemplaires.

Réchampir :
Suivre un tracé en peignant sans débordement, peindre les petits bois d’un fenêtre sans peindre les vitres.

Remise en état :
La remise en état comprend la préparation du support et s’entend avec des produits de nature identique à ceux utilisés lors de l’application originelle.

Sgraffito :
Terme italien désignant une technique qui permet de réaliser un enduit décoratif en jouant sur la coloration des différentes couches d’enduit superposées que l’on évide en suivant les lignes d’un motif.

Spalter :
Brosse de décorateur pour lisser les peintures ou faire des faux bois ou faux marbres.

Stuc ou stucco:
Mélange de chaux aérienne, en poudre ou en pâte, de poudre de marbre et de pigments avec lequel on réalise un enduit intérieur fin s’apparentant au marbre. Les imitations de stucco se font avec un enduit de lissage souple auquel on mélangera des pigments et que l’on appliquera en plusieurs couches de plus en plus claires.

Vernis :
Protection employée pour protéger les patines, peintures ou enduits décoratifs. Il peut être à l’eau ou à l’huile et sera appliqué en fonction de la nature du décor qu’il doit protéger. Il se décline en mat, satiné ou brillant.

Descamps Décors, Thibault Descamps, peintre décorateur, Lille, Paris, peinture décorative, Patines, Enduits, décoratifs, imitations de matières, imitations de marbres, imitations de bois, fausses moulures, décors peints, ciels, trompe l’oeil, dorures, dorure, feuille de cuivre, stucco